Le témoignage de Sylvaine

Ceci est le discours que Sylvaine GIGUET (fille de Bernard GIGUET l'actuel président de l'association) a fait lors de la soirée du bol de riz qui s'est déroulé à La Clusaz le 17 Mars 2005. Sylvaine entend parler du Burkina depuis qu'elle a dix ans, du fait de l'implication de ses parents dans le GRTM d'abord, puis dans le jumelage ensuite qu'elle entend parler du Pays et des personnes… sans jamais y être allée… …Impressions.

 

 

 

Mon Séjour au Burkina en Quelques Mots…

 

Depuis mon enfance, j'ai toujours été bercée par la culture Africaine. En effet, j'ai toujours entendu parler de l'Afrique à la maison. De plus cela fait 20 ans que j'entends parler du Burkina Faso et que je côtoie nos Amis Burkinabé venus en France, sans jamais être allée les voir chez eux…

Depuis le temps qu'ils m'attendaient, j'ai enfin eu l'occasion de m'y rendre cette année en compagnie de Sandrine (une amie de la famille), des JALLE et de mes Parents.

Le but initial du voyage était de superviser les réalisations et les besoins du jumelage, mais aussi de découvrir le pays et les populations.

C'est pourquoi, avant de descendre dans la région de La Kompienga, nous avons décidé de partir en direction du nord, aux portes du Sahel, en compagnie de "mes parents Burkinabé" (Brigitte et Albert SANGLI) et de notre chauffeur et néanmoins ami Rasmane qui nous a fait connaître les splendeurs de son pays.

Là, les paysages et les hommes se succèdent, mais ne se ressemblent pas.

Il y a les marchés multicolores, la poussière de la piste, les enfants qui portent l'eau à Kaya, les 7 mosquées de Bani, et la ville de Gorom-Gorom où Alain, l'ami du père ARNET s'occupe de la population, mais aussi les dunes d'Oursi et l'homme du campement Peule où nous avons passé la nuit…

Que d'émotions, que de sensations déjà ressenties en ces quelques jours de présence au Burkina… Mais ce n'est pas fini…

De retour à Ouaga, nous voilà déjà repartis pour Pama et sa région… Depuis le temps que j'en entend parler et que j'en vois des images, j'ai hâte …  Hâte aussi de voir tous nos Amis que je n'ai pas revu pour certains depuis 20 ans (Ils m'ont vus toute petite).

Là encore, que de retrouvailles, que d'accolades, que d'émotions et de découvertes…

Après la grande réunion, nous voilà repartis faire le tour des réalisations du jumelage : la visite de plusieurs artisans, d'éleveurs de poules ou d'aulacaudes (Sorte de gros rongeur ressemblant au ragondin), visite des handicapés, des dispensaires, des écoles où tous les élèves nous accueillent en chanson… Nous avons même passé la nuit à la belle étoile à Madjoari, et nous avons ensuite eu la chance de découvrir la faune de la brousse (Elephants, Bubals, etc…)

Durant tout notre séjour nous avons été accueillis, entourés, cocolés et choyés par tous nos Amis Burkinabé sans retenue, avec humour et Amour… 

J'ai compris pourquoi le Burkina Faso voulait dire "Le Pays des Hommes Intègres"… 

En résumé, pour moi, l'Afrique et le Burkina c'est avant tout des relations humaines très fortes, mais aussi des paysages, des odeurs et des bruits… C'est envoûtant, encorcelant…  … et Magique !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...